Sélectionner une page

La naissance d’un enfant est une période très attendue pour les futurs parents. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas lorsqu’un doute subsiste concernant la paternité. En effet, si l’identité du père biologique de l’enfant est inconnue, il est possible de faire un test de paternité. Ensuite, à l’obtention des résultats, la procédure pour reconnaître son enfant peut être lancée sans craintes.

 

 

L’action en recherche de paternité en France

La recherche de paternité n’est légale que dans le cadre d’une procédure judiciaire. Le demandeur doit soumettre un dossier au juge du tribunal de grande instance. Après étude, ce dernier pourra ordonner d’effectuer un test de paternité dans un laboratoire agréé. Par contre, le père supposé doit donner son consentement et aucun test ne pourra être réalisé sans cela. S’il émet un refus, ce sera considéré comme un aveu de paternité, sauf dans le cas où le refus en question est justifié.

Il faut savoir que les tests de paternité peuvent être réalisés de deux façons : soit par comparaison des sangs de chaque individu concerné, soit par comparaison des marqueurs génétiques. Dans tous les cas, l’établissement de la filiation paternelle est très encadré par la loi française.

 

 

Le déroulement d’un test de paternité

Le processus commence par les prélèvements des échantillons d’ADN des personnes concernées, donc en l’occurrence l’enfant et le présumé père. Les échantillons de la mère ne sont pas forcément nécessaires, mais ils peuvent toujours être utiles dans certains cas. Cela dépend des laboratoires qui opèrent. Plus d’infos sur https://www.francepaternite.com/instructions.html.

Pour un test ADN de paternité standard, il faut collecter un échantillon de salive grâce au frottis buccal. Il faut noter que le processus est aussi le même pour un test de paternité à l’étranger. Dans ce cas, les prélèvements sont à faire à domicile en commandant un kit ou des kits de test sur le site du laboratoire. Les échantillons de salive seront ensuite envoyés par voie postale. Les empreintes génétiques sont comparées et il sera possible de déterminer si un lien de parenté unit les deux personnes ou non. Les résultats du test devraient vous être parvenus sous quelques jours ouvrables.

Il existe d’autres cas de réalisation d’un test de paternité moins courants, mais qui permettent d’obtenir des résultats tout aussi fiables. On peut citer par exemple le test de paternité prénatal non invasif qui est réalisé avant la naissance de l’enfant. Il y a également le test post-mortem qui consiste à prélever des échantillons d’ADN sur un défunt afin de les comparer avec ceux de l’autre personne. Ils sont plus complexes et donc plus coûteux.

 

 

Comment faire un test de paternité gratuit ?

Comme réaliser un test de paternité devient de plus en plus facile, beaucoup de gens se demandent s’il est même possible de le faire gratuitement. En réalité, les laboratoires qui proposent de faire une analyse ADN sont très nombreux, mais les expertises ne se valent pas toutes. Alors oui, il est tout à fait possible de commander un kit de test gratuitement, mais il faudra sérieusement se questionner sur la fiabilité des résultats.

Sinon, comme les tests ADN se vulgarisent, ils sont désormais accessibles à moindre coût. Pour un test de paternité, vous pouvez obtenir des résultats fiables pour une centaine d’euros environ. En revanche, rappelez-vous que les résultats d’un test de paternité réalisé à l’étranger n’ont aucune valeur devant les tribunaux français.

Ils peuvent uniquement vous soulager d’un poids, mais pour apporter la preuve de paternité dans une action en contestation de paternité ou de reconnaissance, vous devez passer par le tribunal de grande instance. Dans ce cas, la procédure vous coûtera quelques milliers d’euros.