Choisir une mutuelle qui correspond à ses besoins peut paraître complexe. Pas de panique, voici comment comment choisir sa mutuelle sans se tromper.

Évaluez vos besoins

Dans un premier temps, la première réflexion à avoir est d’estimer vos besoins en terme de couverture santé. Votre profil varie en fonction de :

  • votre âge
  • votre situation familiale
  • votre régime obligatoire
  • votre état de santé
  • vos moyens financiers

Il vous faut donc lister vos besoins de santé à court et long terme : optique, auditif, dentaire, hospitalisation, médecine générale, … et en vous basant sur les spécialistes que vous consultez le plus souvent ainsi que vos traitements.

Points clés à vérifier : les garanties principales

La majorité des assureurs ont intégré cette diversité des besoins dans leurs offres et proposent des contrats modulables, du plus standard au plus complet, dans le but de s’adapter à chaque profil. Point d’attention sur comment les modalités de remboursement sont exprimées : en pourcentage du tarif de base de la Sécurité Sociale ou en montant forfaitaire.

En général, pour choisir sa mutuelle santé, on se concentre sur les postes de remboursements suivants :

  • l’hospitalisation
  • la médecine de ville
  • l’optique
  • les soins dentaires

N’hésitez pas à jeter un oeil sur le volet “prévention” qui peut intégrer des prestations complémentaires comme des dépistages, une séance offerte de médecine douce par an, etc.

Les exclusions de garanties

Comme son nom l’indique, il s’agit ici des cas et dépenses non pris en charge par votre mutuelle santé. Ces dépenses varient d’un contrat à un autre et doivent être obligatoirement et clairement mentionnées.

Outre les exclusions générales qui sont des cas non couverts par le contrat, on distingue :

  • les exclusions classiques : elles proviennent de certains comportement de l’assuré comme une blessure suite à la prise de stupéfiants, une tentative de suicide, etc.
  • les exclusions d’établissements : ici, votre cas ne couvre pas les soins prodigués par des établissements spécifiques : centre de thalassothérapie, maison de retraite, et bien d’autres
  • les exclusions de soins particuliers qui concernent certains soins spécifiques allant de la cure de désintoxication à la chirurgie esthétique, etc.

Avec ou sans le tiers payant ?

Selon la mutuelle santé que vous choisissez, vous pouvez bénéficier ou non du tiers payant, c’est-à-dire de ne pas avoir de frais à avancer lors de consultations ou d’achats de médicaments.

On rappelle que le tiers payant peut-être :

  • partiel : c’est à vous de régler le ticket modérateur et les frais non couverts par votre mutuelle santé
  • intégral : vous n’avancez aucun euro en présentant uniquement votre carte vitale et le document de prise en charge fourni par votre mutuelle