Sélectionner une page

Après avoir pratiqué vos sports d’hiver ou juste pour une soirée de froid devant la cheminée, la fondue est le plat hivernal par excellence. Accompagné d’une bonne bouteille de vin blanc, ce plat incarne l’esprit même de la convivialité : tous les convives plongeant leurs morceaux de pain dans le même caquelon.

Une bonne fondue c’est avant tout choisir les bons ingrédients

Avant d’entrer dans le cœur du sujet, il faut parler du matériel nécessaire. Il vous faudra donc un service à fondue qui se compose :

  • D’un caquelon à fondue, généralement en fonte ;
  • D’un réchaud, s’il existe désormais des réchauds électriques, préférez le traditionnel réchaud à alcool pour une vraie ambiance de chalet ;
  • Et, des piques, qui serviront à tremper chaque morceau de pain dans le fromage fondu.

Parlons maintenant ingrédients. La fondue, c’est avant tout du fromage. Là où les suisses préfèreront le vacherin fribourgeois et le gruyère suisse, la fondue savoyarde, elle, se prépare généralement à base de beaufort, d’emmental de Savoie et d’abondance. Les fromages pourront être librement choisis, mais il vous faudra conserver au moins un fromage de Savoie.

Puis vient un autre ingrédient inévitable. Le vin ne fait pas qu’accompagner la dégustation mais il occupe une place particulière dans la préparation de la fondue ; choisissez de préférence un vin blanc sec et si possible un vin de Savoie. Et à cela s’ajoute les autres ingrédients :

  • L’ail ;
  • La fécule de maïs (optionnelle, mais elle permet de lier la fondue afin qu’elle ne soit pas trop liquide) ;
  • Le kirsch ;
  • Le poivre ;
  • La noix de muscade ;
  • Et, last but not least, l’indispensable pain: que vous pouvez acheter frais en baguette ou en pain de campagne, mais vous pouvez également en profiter pour écouler un stock de pain rassis.

fondue savoyarde

La fondue savoyarde : une recette accessible à tous

Ce qui fait le succès de la fondue savoyarde, c’est que c’est avant tout une recette simple de réalisation. Aussi rapide que facile à réaliser, elle constitue avec la raclette et la tartiflette, les plats de montage d’hiver par excellence.

Toute préparation de fondue savoyarde commence d’abord par râper les fromages choisis (s’ils ne l’ont pas déjà été à la fromagerie) puis prendre une gousse d’ail que vous fendrez en deux avant d’en frotter l’intérieur de votre caquelon. Ajouter ensuite le vin blanc ainsi que la fécule de maïs et porter le tout à frémissement avant d’y verser le fromage râpé petit à petit.

Le secret d’une fondue réussie c’est avant tout de ne pas la laisser bouillir. Armez-vous de patience et de votre cuillère en bois et remuez constamment le fromage fondu. Et enfin, une fois que tout le fromage aura été incorporé et fondu, vous pourrez ajouter, selon votre goût, le reste des ingrédients (kirsch, poivre et noix de muscade râpée).

recette fondue

Apporter une touche d’originalité à votre fondue

Si pour les puristes, la fondue savoyarde est invariable, pour ceux qui pourraient se lasser de la version classique, plusieurs modifications peuvent être opérées pour faire découvrir de nouvelles saveurs à vos convives.

Tout d’abord un changement de fromage peut être opéré, mais alors elle changera de nom. On a déjà vu la recette de la fondue suisse plus haut ; d’autres régions ont aussi leur version de la fondue. On retrouve ainsi, par exemple, le camembert dans la fondue normande ou encore le comté pour la fondue jurassienne.

Vous pourrez aussi remplacer le vin blanc. Certains lui préféreront du champagne par exemple, pour apporter un peu plus de légèreté à ce plat irréfutablement gourmand et copieux. De même si vous n’aimez pas le kirsch, vous pourrez le remplacer par une autre liqueur ou eau de vie.

Enfin, une dernière variante, vous pourrez ajouter d’autres ingrédients qui parfumeront votre fondue – savoyarde, du reste. Pour cela, les champignons en tout genre peuvent être utilisés (morilles, truffe…) ou pourquoi pas une fondue provençale (ajoutez simplement du concentré de tomates et des herbes de Provence).