Sélectionner une page

Après quelques années de vie commune, vous avez enfin décidé de passer à l’étape suivante et de vous dire « oui ». Comme la plupart des couples, vous avez sans doute une idée pour votre mariage, surtout les femmes qui planifient ce jour depuis leur plus jeune âge. En revanche, si vous manquez d’idées, sachez qu’un mariage peut être célébré dans un pays étranger, que vous soyez tous deux des ressortissants français ou que l’un des futurs époux est un ressortissant étranger. Comment faire alors pour organiser une cérémonie de mariage en-dehors de la France ?

 

 

Se tourner vers une agence spécialisée

Célébrer un mariage à l’étranger est de plus en plus courant de nos jours. C’est pourquoi de nombreuses agences se spécialisent dans ce domaine pour soulager les mariés d’une grande partie de l’organisation. Faire appel à un wedding planner est en effet fortement conseillé si vous ne connaissez pas bien le pays dans lequel vous souhaitez vous marier.

Cet expert vous aidera avec les formalités et mettra en place le mariage de vos rêves. De plus, il existe actuellement des pacs mariages ou des forfaits mariages clés en main. Si vous êtes dans une situation irrégulière, il pourra aussi vous conseiller. Par exemple, s’il s’agit d’un mariage entre deux personnes de même sexe, le wedding planner pourra vous proposer des destinations où une autorité étrangère compétente pourra officier la cérémonie.

Sinon, pour une cérémonie classique, il est conseillé de privilégier les destinations où le mariage civil français est reconnu. On peut citer l’île Maurice, l’Italie, les Seychelles, les États-Unis ou encore la Grèce. Bien entendu, le budget diffèrera selon que vous l’organisiez en petite comité ou que vous vouliez que toute votre bande vous accompagne.

 

 

Quelles sont les démarches à accomplir ?

Comme vous vous en doutiez, un mariage célébré à l’étranger s’accompagne de formalités plus complexes comparé à un mariage en France. Si vous et le futur époux êtes de nationalité française, les démarches seront plus simples. Tout comme pour se marier en France, la publication des bans est indispensable. Elle se fera dans la mairie d’arrondissement des futurs conjoints. Le certificat de capacité à mariage est à retirer auprès de l’ambassade ou du consulat du pays étranger que vous avez choisi.

Cela est précédé de la constitution d’un dossier de mariage qui doit contenir certains documents :

  • Les actes de naissance, mentionnant le lieu de naissance
  • Un justificatif de domicile
  • Un justificatif de nationalité française ou de nationalité étrangère
  • Un certificat de capacité matrimonial
  • Un contrat de mariage s’il y en a

Les démarches administratives nécessitent du temps, donc il est préférable de s’y prendre à quelques mois avant la date prévue. Par ailleurs, après les noces, n’oubliez pas qu’il existe des formalités à accomplir pour que le mariage soit reconnu sur le sol français. Une transcription sur l’état civil est nécessaire, puis vous recevrez votre livret de famille. N’oubliez pas de vous assurer que vos pièces d’identité sont à jour.

 

 

Conseils pratiques

Même en faisant appel à un wedding planner, il est préférable de se rendre sur place pour décider du lieu du mariage à l’étranger et pour rencontrer les prestataires. Ensuite, une simple mise au point par téléphone ou par Skype sera suffisante. Essayez d’arriver à destination à quelques semaines avant le jour J pour mettre au point les derniers détails des préparatifs.

Sinon, il est possible de demander au conjoint étranger si l’un de ses proches en qui vous pouvez avoir confiance, peut se charger de certains aspects des préparatifs. Par contre, vous aurez toujours besoin d’une aide professionnelle pour tout coordonner le jour du mariage.