Comment arrêter les douleurs aux pieds causées par les sandales

 

Le printemps signifie le retour des jolies sandales. Dommage que certaines d’entre elles soient si peu solides ! « Les salles d’attente des podiatres sont inondées de personnes luttant contre la douleur », rapporte Sophia Solomon, DPM, médecin des pieds de New York. Voici comment éviter les semelles douloureuses…

 

1. Gagnez en soutien en fortifiant vos chaussures.

Porter des tongs et des ballerines, qui offrent peu de soutien ou d’amorti, augmente votre risque de fasciite plantaire (PF). Il s’agit d’une douleur au talon causée par l’inflammation du ligament situé le long de la plante du pied. Une solution intelligente : « Ajoutez du soutien avec des arches en gel adhésif ou des talonnettes », suggère le Dr Solomon. « Et donnez à vos pieds des pauses de stress en passant à des baskets ou à des sandales coussinées chaque fois que vous allez marcher pendant de longues périodes. »

 

2. Chassez la douleur avec un frottement au froid.

Le fait de refroidir et de masser simultanément la plante des pieds calme les nerfs de la douleur et chasse les fluides piégés et l’inflammation, soulageant ainsi les douleurs du talon et de la voûte plantaire en seulement huit minutes, et contribue en outre à les prévenir si vous traitez vos pieds deux fois par jour, selon des chercheurs canadiens. Remplissez deux bouteilles d’eau glacée, asseyez-vous sur une chaise et faites rouler vos pieds sur les bouteilles.

 

3. Réduisez les gonflements avec une salade de thon.

Les graisses oméga-3 contenues dans le poisson sont de puissants anti-inflammatoires et antidouleurs naturels. Pas étonnant que deux études suggèrent que plus vous mangez de poisson ou de fruits de mer, moins vous risquez d’avoir des talons et des voûtes plantaires douloureux. Vous avez déjà des douleurs ? Consommer 16 oz de poisson ou de fruits de mer (ou quatre repas) par semaine peut réduire de 45 % le gonflement, l’inflammation et la sensibilité de vos pieds.

 

4. Réduisez les poussées en vous étirant dans les escaliers.

Des étirements réguliers des pieds réduisent de 60 % le risque de poussées d’IP, affirme William Levine, DPM, podologue à Long Island, New York. A faire :

  • tenez-vous debout dans les escaliers, les talons dépassant du bord (tenez la rampe par sécurité) ;
  • abaissez vos talons aussi loin que possible et maintenez la position pendant 30 secondes ;
  • remontez sur la pointe des pieds pendant cinq secondes.

Répétez l’exercice trois à quatre fois par jour.

 

5. Batifolez pieds nus dans le parc.

Les chercheurs de l’université du Connecticut affirment qu’enlever ses chaussures et marcher pieds nus sur l’herbe pendant 10 minutes par jour prévient la douleur chez 72 % des femmes en stimulant les points d’acupression qui détendent les tendons tendus.

 

6. Faites passer à vos chaussures le test de la  » flexion « .

Pouvez-vous plier vos chaussures en deux ? « Une bonne paire ne se pliera qu’au niveau de la pointe du pied », explique le podologue Velimir Petkov.  » Si elles se plient facilement au milieu, ne les utilisez qu’à la piscine ou à la plage.  »